UN ASSORTIMENT TOUJOURS PLUS VARIE DE BIOPLASTIQUES

Le prix et la confusion entre les noms freinent le lancement sur le marché

Les grandes marques utilisent déjà des emballages bio. Elle peuvent donc accélerer leur introduction
Les grandes marques utilisent déjà des emballages bio. Elle peuvent donc accélerer leur introduction
Toute personne concernée par le concept de durabilité s'intéresse à la nature de l'emballage de ses produits, au même titre qu'à leur production. “Les bioplastiques offrent une alternative écologique aux emballages traditionnels, puisqu'ils sont compostables ou produits à partir de matières premières renouvelables, ou même les deux. Cependant, ils sont plus chers que les matériaux classiques, et des études sont encore nécessaires pour que les bioplastiques présentent les mêmes propriétés", explique Peter Ragaert de Pack4Food. A l'échelle du consommateur, il reste encore beaucoup à faire, mais une chose est sûre, les bioplastiques connaîtront leur heure de gloire.

GLISSEMENT

Peter Ragaert, Pack4Food
Peter Ragaert, Pack4Food
Le prof. dr. ir. Peter Ragaert travaille comme chef de projet chez l'ASBL Pack4Food, qui stimule l'innovation dans le secteur des emballages alimentaires et soutient les entreprises dans leurs défis relatifs aux emballages. Les bioplastiques attirent de plus en plus leur attention, et ont fait l'objet de deux projets d'étude sur leurs propriétés-barrière et leur résistance à la chaleur, en collaboration avec des entreprises et des organismes de recherche, et avec le soutien du VLAIO. “Les emballages prennent de plus en plus d'importance puisqu'ils ont des fonctions toujours plus variées par rapport au produit, mais génèrent aussi énormément de déchets. Malgré les nombreux efforts consentis pour transformer ces déchets, avec les systèmes de recyclage par exemple, les déchets s'accumulent encore dans certaines régions, ou font l'objet de dépôts sauvages le long des voiries. Tout le monde a bien conscience que les réserves de pétrole de la planète ne sont pas inépuisables, si bien qu'il faut impérativement trouver une alternative aux nombreux plastiques produits à partir de cette matière première. Par bioplastiques, nous entendons des emballages soit compostables, soit produits à partir de matériaux renouvelables, ou les deux", donne-t-il comme définition.
 
Du compostable au renouvelable

“En soi, rien de bien neuf sous le soleil, puisque les sacs en cellophane à base de fibre de bois ont été créés dans les années cinquante. Au début des années 2000, on s'est davantage intéressé aux emballages compostables, dans le but de réduire la production de déchets surtout. Dans la pratique, ces emballages n'ont été que peu compostés, et la première génération d'emballages compostables n'avait pas suffisamment de fonctionnalité et ne convenait pas un large assortiment de produits alimentaires. C'est pour cela qu'aujourd'hui on s'intéresse surtout aux emballages biobasés, c'est-à-dire produits à partir de matières premières enouvelables. Et si ils sont biodégradables en plus, c'est évidemment toujours bon à prendre, mais comme je le disais dans la définition, ce n'est pas une condition sine qua non", poursuit Peter Ragaert. “On effectue beaucoup de recherches sur ces matériaux biobasés et non biodégradables, et nous devrions voir leur volume augmenter sensiblement dans les années à venir."

En savoir plus sur

EMBALLAGES
Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

 

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Chocolaterie 

Chocolaterie utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.