naar top
Menu
Logo Print
12/10/2018 - CAMILLE MORTIER

3d-printen

ATTIREZ DE NOUVEAUX CLIENTS AVEC VOTRE IMPRIMANTE 3D EN VITRINE

Et creez des designs absolument uniques et personnalises

En 2018, l’impression 3D se déploie aussi dans le secteur alimentaire. Elle permet de créer des pièces uniques, surtout en chocolat. Si vous êtes prêt à mettre entre 2.500 et 4.000 euros pour une imprimante alimentaire, vous y trouverez énormément d’avantages. Vous pouvez laisser libre cours à votre créativité et créer des pièces absolument uniques, faciles à personnaliser en fonction des attentes du client.

EN BREF

  • Une imprimante 3D réalise des créations en chocolat très détaillées en superposant des couches de chocolat.
  • Une imprimante coûte entre 2.500 et 4.000 euros.
  • La durée d’impression varie de quelques minutes à trois heures.
  • Les imprimantes 3D sont idéales pour personnaliser des créations.
  • Elles permettent de créer des designs difficiles, voire impossibles à réaliser à la main ou à l’aide de moules.

IMPRESSION 3D EN CHOCOLAT

Digitale tekeningen kun je zelf maken met een tekenprogramma of je kunt een object scannen en omzetten naar een digitaal formaat

Le principe de l’impression 3D en chocolat est très simple. Sur la base d’un dessin numérique, plusieurs couches de chocolat liquide vont être successivement superposées jusqu’à obtenir un objet tridimensionnel. Le dessin numérique peut être réalisé sur un programme de dessin ou par un scanner 3D qui va scanner un objet réel pour le transformer en fichier numérique. Le procédé d’impression 3D en chocolat est très similaire à celui de l’impression standard.

Plusieurs ingrédients

Tous les ingrédients utilisés pour une préparation lisse peuvent être utilisés par l’imprimante 3D. Outre le chocolat fondu, vous pouvez donc utiliser d’autres ingrédients comme les fruits, le praliné, le beurre ou encore le massepain. Lorsque l’ingrédient est liquide ou bien lisse, il est injecté dans une cartouche et prêt à être imprimé. La seule exigence, c’est que l’ingrédient en question ne soit pas trop épais, ni trop fin, mais pour le chocolat, ce n’est pas un problème. Pour les ingrédients trop fins, on peut utiliser un additif comme de l’agar-agar afin de renforcer la création. Pour un seul objet imprimé, vous pouvez utiliser plusieurs ingrédients et couleurs. Vous pouvez soit charger la cartouche en couches successives et différentes, soit mettre la machine en pause et remplacer la cartouche.

Réglable en hauteur

Une imprimante 3D peut être ajustée en hauteur pour vous permettre d’imprimer directement sur l’assiette, sur un biscuit ou sur un gâteau. Pour les ingrédients plus tendres, c’est même nécessaire, car vous n’arriverez pas par la suite à déplacer votre création depuis la plate-forme d’impression.

DUREE D’IMPRESSION VARIABLE

Digitale tekeningen kun je zelf maken met een tekenprogramma of je kunt een object scannen en omzetten naar een digitaal formaat

La durée d’impression peut évidemment varier d’une minute à trois heures, en fonction de la taille et de la complexité de l’objet. La vitesse moyenne pour une impression alimentaire est de 20 mm par seconde. “La vitesse pour obtenir un résultat concret est encore un bémol”, selon Pol Deschepper, enseignant à l’école Ter Groene Poorte. Après l’impression, le chocolat peut directement être consommé.

PRIX

Un autre bémol à ce système, c’est évidement son coût élevé. Pour une imprimante alimentaire, il faut compter entre 2.500 et 4.000 euros. Chez certains fournisseurs, ce prix comprend des recettes et des designs prêts à l’emploi.

SUR ET SAIN?

La cartouche est la seule partie de la machine en contact avec le produit alimentaire. Elle est très facile à nettoyer et peut même passer au lave-vaisselle. Aucun additif artificiel n’est ajouté et tout est préparé fraîchement, de sorte que tous les nutriments sont préservés.

DE NOMBREUX AVANTAGES

Des créations uniques et détaillées

Le principal avantage de l’imprimante 3D, c’est qu’elle permet de concevoir des pièces que vous ne pourriez pas faire autrement à l’aide de vos dix doigts ou de moules. En fonction du produit utilisé, les différentes couches mesurent entre 0,2 et 0,3 mm d’épaisseur et sont donc quasi invisibles à l’œil nu. Vous pouvez être tellement créatif, les possibilités sont pour ainsi dire infinies. Cela vous permettra peut-être de découvrir une nouvelle association de saveurs. “Les imprimantes 3D ont souvent une valeur ajoutée pour le travail artisanal du chocolat”, ajoute Pol Deschepper.

3d-printen

Créations personnalisées

Une imprimante 3D permet de personnaliser n’importe quel plat, personnage, praline ou biscuit, et cela n’est pas pour déplaire aux clients. Vous pouvez ajouter des logos, des messages personnalisés ou même imprimer des visages pour votre client et ce, sans devoir acheter de nouveaux moules.

Moins de déchets

L’utilisation d’une imprimante 3D réduit la quantité de nourriture à jeter. Vous pouvez à peu près tout réutiliser, même les ingrédients utilisés et que vous auriez jetés si la forme ne convenait pas à vos attentes.

Opération séduction

Un petit bijou de technologie comme une imprimante 3D ne passe pas inaperçu, aucun doute à avoir là-dessus. Installez-en une dans votre vitrine, et vous ne manquerez pas d’attirer de nouveaux clients et d’autres curieux dans votre boutique. C’est une manière comme une autre de tenir tête à la concurrence.

AVENIR

Pol Deschepper: “Le chocolat n’existe pas sans machine, et inversement. Le but n’est évidemment pas de balayer les techniques ancestrales, mais l’artisanat et la technologie sont complémentaires. Cela fera du chocolatier de demain un commerçant plus rapide et plus rentable, et l’imprimante 3D viendra compléter le savoir-faire du chocolatier. Quand on voit la demande qu’il y a en personnalisation, ce type de machine est la solution idéale pour imprimer un logo, pendant que le chocolatier s’occupe d’autre chose. Mais nous devons reconnaître que l’impression 3D en chocolat n’en est encore qu’à ses débuts si nous voulons la voir comme un élément dans la production plus globale. Quant à savoir si, à terme, elle va révolutionner l’industrie de la chocolaterie, il faudra encore attendre avant d’avoir une réponse.”

3d-printenFORMATIONS SUR L’IMPRESSION 3D

“L’année passée, je voulais intégrer systématiquement l’impression 3D dans la formation”, nous raconte Pol Deschepper de l’école de pâtisserie Ter Groene Poorte à Bruges. “Et ce, parce que c’est une technique qui évolue vite, mais qui a aussi tout son sens et sans laquelle nous ne nous en sortirons pas. Nous avons imprimé des blocs Lego en chocolat pour la mini-entreprise des étudiants en terminale. L’objectif est que cette technologie 3D soit utilisée tous les ans. Aux Pays-Bas, plusieurs écoles comme Radbound University, HAS Hogeschool et InHolland Hogeschool ont déjà investi dans une imprimante 3D alimentaire pour intégrer cette technologie dans le programme des cours.