naar top
Menu
Logo Print
27/08/2018 - PIET DE VILLE

ORIGINALITE ET PERSONNALITE SONT DES ATOUTS POUR LA BOUTIQUE EN LIGNE

Une forte presence en ligne pour Croitre aussi dans le monde physique

L'association Choprabisco a organisé le 5 juin chez Dossche Mills à Deinze un atelier sur la création et l'utilisation d'une boutique en ligne. Le spécialiste en la matière Cis Scherpereel de Mex United a souligné l'importance d'une telle boutique, vu que 85% de la population a accès à l'Internet et que 76% de la population Internet a acheté quelque chose en ligne ces douze derniers mois. “Essayez d'être unique et original, vous obtiendrez ainsi aussi une 'free publicity'. Votre boutique en ligne ne doit pas non plus être trop grande ou compliquée pour le client. Sinon, le choix le stressera et il laissera tomber", a conseillé Cis Scherpereel.

IMPORTANCE DE L'INTERNET

Choprabisco, l'association royale belge des industries du chocolat, de la praline, du biscuit et de la confiserie, a accueilli neuf participants chez Dossche Mills à Deinze pour son atelier sur l''E-Commerce pour le chocolatier'. Le professeur ou 'trainer' était Cis Scherpereel, qui est, outre stratège en e-commerce et gérant de Mex United, aussi l'auteur de 'De people factor in e-commerce' où il souligne l'importance de facteurs humains dans le commerce en ligne. Scherpereel a notamment été à la base de projets d'e-commerce pour Duvel Moortgat, Hubo, Colora et Jules Destrooper. Au début de l'atelier, il a expliqué aux participants que la présence en ligne était indispensable aussi dans le monde de la chocolaterie. “Celui qui n'est pas présent en ligne, manque d'énormes opportunités dans le monde physique", a-t-il précisé. “Il faut savoir que 85% de la population a accès à l'Internet et que 76% des internautes ont commandé quelque chose en ligne. Cela correspond à un marché potentiel de 67% de la population belge totale. En 2011, ce pourcentage n'était encore que de 45%. Le commerce en ligne a donc explosé ces dernières années et continuera de croître." En ce qui concerne la part de la vente en ligne par rapport à la vente totale, elle est, selon une étude récente de BeCommerce, de 9%.

COUT

webshop

Ces chiffres indiquent donc que cela vaut la peine d'investir dans la présence en ligne. “Faire créer une boutique en ligne ne doit, par ailleurs, pas forcément coûter un bras", précise Cis Scherpereel. “A partir d'environ 5.000 euros, vous avez déjà une boutique en ligne basique, mais correcte. Mais vous pouvez bien sûr aller aussi loin que vous le voulez avec toutes sortes de gadgets et outils, et le prix monte alors vite."

POSSIBILITES DE PAIEMENT

Pour ce qui est des préférences de paiement en ligne, la carte de crédit (comme Visa et American Express) est avec 24% la plus populaire. 22% préfèrent la carte bancaire (comme Bancontact/Mister Cash) et 10% PayPal. En raison de la facilité d'emploi, PayPal est en plein essor. Julie De Bruyn de la Chocolaterie Guylian, qui participait à la session d'information et a elle-même une boutique en ligne depuis un moment, l'a confirmé. Selon elle, bien la moitié des achats en ligne dans sa boutique sont payés via PayPal. Les applications mobiles progressent également.

 

Cis Scherpereel: “Celui qui n'est pas present en ligne, manque d'enormes opportunites dans le monde physique"

CONSEILS

Planning

Cis Scherpereel a donné aux participants de nombreux conseils utiles; il a ainsi avant tout souligné l'importance de procéder de façon systématique, mais surtout de rectifier rapidement si quelque chose ne fonctionne pas.

Photos

“Les débutants doivent aussi comprendre qu'il est important de prendre le temps, notamment pour une bonne photo du produit, car le client est attiré en premier par une belle image."

graph

Stress du choix

“Réfléchissez également à une offre variée, mais pas trop énorme. Vous devez aussi sans cesse actualiser votre boutique en ligne et donc l'alimenter régulièrement avec de nouveaux produits et informations", a encore conseillé le professeur.

Storytelling

“Efforcez-vous d'être unique et de 'raconter une histoire'. Je pense p.ex. au succès de 'notre vache': des gens commandent ensemble une bête entière en ligne et elle est ensuite répartie en colis. Vous risquez ainsi bien d'obtenir une publicité gratuite avec votre produit sous la forme d'intérêt des médias."

besoins de base

“Apprenez aussi à penser comme le client et tenez donc compte des six besoins de base dans le processus d'achat: offre, avantage, confiance, service, expérience et facilité." D'après Scherpereel, les aspects 'confiance' et 'expérience' sont de plus en plus importants. Les clients veulent selon lui de plus en plus pouvoir tracer d'où viennent exactement certains produits et s'ils ont été développés de manière durable. Un 'bon sentiment' par rapport au produit est important. Ces éléments doivent donc être clairement présents dans la boutique en ligne et par extension dans toute la promotion en ligne.

Personnalisation

webshop

Scherpereel a également souligné l'importance de la 'personnalisation', du travail sur mesure pour le client. “Regardez le succès des verres Duvel personnalisés, du concept 'my-muesli' permettant de composer soi-même son muesli et de le faire emballer dans une boîte personnalisée", a avancé Scherpereel. “Surtout dans la confiserie et la chocolaterie, où l'émotion autour d'un produit joue tout de même un rôle majeur, une telle approche personnalisée peut représenter une véritable plus-value. Pour accroître le rendement et la facilité d'utilisation, il peut aussi être intéressant de rejoindre des plates-formes existantes et populaires comme Gift.be, comme Godiva l'a p.ex. déjà fait."

Pièges

Nous voulons, enfin, savoir s'il y a aussi des pièges pour les chocolatiers s'aventurant dans l'e-commerce. “Oui. Le concept et votre offre ne doivent surtout pas être trop grands ou compliqués pour le client, car le choix risque alors de le stresser et il laissera tomber."

CHIFFRES RÉCENTS DE COMEOS SUR LE SHOPPING EN LIGNE

• Pour la première fois en quatre ans, le nombre d'internautes ayant effectué des achats en ligne ces douze derniers mois augmente: 76% en 2018, contre 74% les autres années.
• Il en résulte que 67% de la population belge totale a effectué un achat en ligne ces douze derniers mois. Les années précédentes, ce pourcentage était de 64%.
• En 2018, 44% font un achat en ligne au moins une fois sur le mois, contre seulement 17% en 2011.59% dépensent plus de 100 euros par mois en shopping en ligne.
• Une hausse de 10% par rapport à l'année précédente.
• 24% ne se voient jamais commander des pralines en ligne.
• 9% des consommateurs ayant acheté des pralines ces douze derniers mois l'ont fait en ligne.
• 10% achèteraient plus de pralines en ligne dans le futur et 5% bien plus.